Archives de catégorie : Formations

L’Ina ouvre 16 formations à la réalité virtuelle

Stand de Ina Formation ce mois au Satis 2017. © Sonovision

Avec 475 formations, dont 79 nouvelles, l’offre 2018 d’Ina Formation permet aux entreprises grandes ou petites, médias et hors médias, aux intermittents, indépendants ou collectivités, d’engager rapidement leur modernisation numérique, qu’il s’agisse de la réalité virtuelle (VR), de l’architecture MAM, de l’administration de profils utilisateurs… Une révolution qui passe aussi par le renouvellement des parcours de formation, entre présentiel et digital.

Seize des formations ouvertes portent sur la VR afin de permettre à chacun de comprendre mais aussi d’expérimenter tous les aspects de la création d’un projet immersif, de sa conception à sa diffusion. Panorama, environnement technique, interactivité, immersion, conception VR… uniques par leur diversité sur le marché de la formation professionnelle, ces stages allient pratique et théorie.

De l’architecture MAM jusqu’à l’administration de profils utilisateurs, les formations de l’Ina couvrent par ailleurs l’ensemble des aspects techniques d’un serveur Media Asset Managment pour permettre à l’ensemble des métiers impactés par les évolutions technologiques, des journalistes aux documentalistes en passant par les monteurs, les manageurs, les administrateurs réseaux … de se professionnaliser dans ces domaines.

Blended learning, digital learning, after work et accompagnement post formations sur-mesure… la nouvelle offre met en outre l’accent sur des formations alliant présentiel et digital dans leur séquence pédagogique, ainsi que sur des formules variées et complémentaires aux stages inter-entreprises.

Signalons enfin que l’Institut accroît à 24 le nombre de ses formations qualifiantes accessibles directement par le Compte personnel de formation (CPF) ; 32 de ses formations permettent dorénavant d’obtenir un Certificat Ina de Compétences Professionnelles (CICP) qui contribue à la sécurisation des parcours professionnels.

Les enseignements sont dispensés par une équipe associant des professionnels en activité et une équipe pédagogique sur les deux sites de l’Institut national de l’audiovisuel (Bry-sur-Marne et Issy- les-Moulineaux) qui comptent 7 000 m² d’infrastructures et d’équipements à la pointe de la technologie.

Créée en 1975, l’entreprise publique collecte et conserve 80 ans de fonds radiophoniques et 70 ans de programmes de télévision qui fondent notre mémoire collective.

Source : Sonovision

Indemnisation au titre de la perte d’emploi

Un décret publié au JO du 11 mai 2017 fixe les conditions d’accès à l’allocation de professionnalisation et de solidarité et à l’allocation de fin de droits des intermittents du spectacle.

Indemnisation au titre de la perte d’emploi

Le décret n° 2017-1023 du 10 mai 2017 procède aux adaptations des conditions d’accès à l’allocation de professionnalisation et de solidarité et à l’allocation de fin de droits rendues nécessaires par les modifications introduites dans les modalités d’accès aux annexes VIII et X au règlement général de l’assurance chômage dans leur rédaction issue de l’accord professionnel du 28 avril 2016 relatif à l’indemnisation du chômage dans les branches du spectacle.

Allocation de professionnalisation et de solidarité

L’allocation de professionnalisation et de solidarité bénéficie :

  1. au travailleur involontairement privé d’emploi qui :
    • ne remplit pas les conditions pour bénéficier de la clause de rattrapage prévue aux annexes mentionnées ci-dessus ;
    • et justifie de 507 heures de travail au cours des 12 mois précédant la fin de contrat de travail immédiatement antérieure à la date anniversaire de l’ouverture de droit initial ou à la date de dépôt de la demande d’allocation d’assurance.
  2. au travailleur involontairement privé d’emploi qui justifie de 507 heures de travail au cours des 18 mois qui précèdent la date de fin de la période d’indemnisation ouverte au titre de la clause de rattrapage. Par dérogation, bénéficie également de l’allocation de professionnalisation et de solidarité le travailleur involontairement privé d’emploi qui justifie de 507 heures de travail au cours des douze mois précédents la fin de contrat de travail immédiatement antérieure à la date d’épuisement du droit ouvert sur le fondement des annexes alors en vigueur, lorsque cette fin de contrat est antérieure au 1er août 2016 (article 7 du décret).

Art. D5424-51 du Code du travail, modifié

Lorsque l’allocataire bénéficie de l’allocation de professionnalisation et de solidarité au titre du 1° ci-dessus la durée maximale de versement est de 12 mois à compter :

  • du lendemain de la date anniversaire de l’ouverture de droit initial. Par dérogation, la durée maximale de versement de l’allocation de professionnalisation et de solidarité est de douze mois à compter de la date d’épuisement du droit ouvert à la suite d’une fin de contrat de travail antérieure au 1er août 2016, sur le fondement des annexes alors en vigueur (article 7 du décret) ;
  • ou de la demande d’allocation d’assurance.

Lorsque l’allocataire bénéficie de l’allocation de professionnalisation et de solidarité au titre du 2° ci-dessus, la durée maximale de versement est de 6 mois à compter la date de fin de la période d’indemnisation ouverte au titre de la clause de rattrapage.
Art. D5424-52 du Code du travail, modifié

Pour rappel l’intermittent qui ne justifie pas de la condition d’affiliation peut solliciter le bénéfice d’une clause de rattrapage, ce qui lui permet de bénéficier d’une avance sur ses droits à venir. Il doit pour en bénéficier justifier d’une part d’au moins 5 ans d’affiliation (5 x 507 heures) ou 5 ouvertures de droit au titre du régime intermittent, d’autre part d’au moins 338 heures de travail au cours des 12 derniers mois.

Outre les périodes assimilées à une activité mentionnées dans les annexes mentionnées ci-dessus, sont désormais prise en compte pour la recherche de la condition d’activité antérieure les heures prises en compte pour l’ouverture de la clause de rattrapage.

Les dispositions des annexes mentionnées ci-dessus relatives au différé d’indemnisation et au délai d’attente ne sont pas applicables à l’allocation de professionnalisation et de solidarité. A l’issue de la période d’indemnisation au titre de cette allocation, le reliquat éventuel de franchise ne donne lieu à aucune régularisation.
Art. D5424-51-1 du Code du travail, nouveau

Allocation de fin de droits

Bénéficie de l’allocation de fin de droits, le travailleur involontairement privé d’emploi qui :

  1. a épuisé ses droits à l’allocation d’assurance ou à l’allocation de professionnalisation et de solidarité ;
  2. ne satisfait pas à nouveau aux conditions d’attribution de l’allocation d’assurance chômage ou de l’allocation de professionnalisation et de solidarité ;
  3. justifie de 507 heures de travail au cours des 12 mois précédant la fin de contrat de travail immédiatement antérieure à la date anniversaire ou à la demande d’allocation d’assurance. Par dérogation, bénéficie également de l’allocation de fin de droits le travailleur involontairement privé d’emploi qui justifie de 507 heures de travail au cours des 12 mois précédents la fin de contrat de travail immédiatement antérieure à la date d’épuisement du droit ouvert sur le fondement des annexes alors en vigueur, lorsque cette fin de contrat est antérieure au 1er août 2016 (article 7 du décret) ;
  4. ne remplit pas les conditions pour bénéficier de la clause de rattrapage.

Art. D5424-53 du Code du travail, modifié

Les franchises prévues par les annexes mentionnées ci-dessus sont applicables à l’allocation de fin de droits.A l’issue de la période d’indemnisation au titre de cette allocation, le reliquat éventuel de franchise prévue aux annexes mentionnées ci-dessus ne donne lieu à aucune régularisation.
Art. D5424-5 4 du Code du travail, modifié

Entrée en vigueur

L’ensemble de ces dispositions est applicable aux allocataires en fin de droit à l’allocation d’assurance au 1er décembre 2017 et à toute demande d’allocation d’assurance déposée à compter de cette date.

Décret n° 2017-1023 du 10 mai 2017 relatif aux conditions d’accès à l’allocation de professionnalisation et de solidarité et à l’allocation de fin de droits

Source : Droit de la formation

Pression à Pôle emploi pour faire rentrer 500 000 chômeurs en formation

L’organisme public a diffusé une instruction interne indiquant la marche à suivre pour faire passer les chômeurs des catégories A,B ou C à la catégorie D, révèle Le Canard Enchainé qui s’est procuré la note.

Forte pression à Pôle emploi pour faire rentrer 500 000 chômeurs en formation
Crédits photo : Jean-Christophe Marmara / Le Figaro

L’inversion de la courbe du chômage est dans tous les esprits

Alors qu’en juin, la baisse du nombre de demandeurs d’emplois promise pour 2016 n’a toujours pas eu lieu, Pôle emploi serait prêt à tout pour atteindre l’objectif fixé par le gouvernement.

Selon le Canard Enchainé, Pôle emploi aurait diffusé le 21 avril dernier à ses cadres une «instruction» indiquant la marche à suivre pour mettre 500 000 nouveaux chômeurs en formation d’ici fin 2016 – correspondant à l’objectif fixé par François Hollande – et ainsi faire baisser les chiffres des catégories A,B ou C, les plus regardées. Soit au total, 1 million de chômeurs en formation sur l’année.


La qualité des formations pourrait aussi pâtir de cet objectif de chiffres

Dans ce contexte, la qualité des formations offertes pose question. «L’an dernier, on disait non à presque tout le monde. Maintenant, c’est tapis rouge, on dit oui à tout et sans trop de précautions», révèle à l’hebdomadaire un conseiller Pôle emploi.

Pour gagner du temps, l’organisme public délaisserait également les appels d’offres auprès des organismes de formation, au profit de demandes de formation individuelle.

«L’article du Canard Enchaîné sur Pôle emploi est caricatural, a déclaré sur LCI ce mercredi Clotilde Valter, secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage. La tendance sur le long terme est à la baisse du chômage».

Même message pour le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, invité de RTL ce mercredi matin. «Comme à chaque fois, une partie de ceux qui seront en formation seront comptés en catégorie D. Et vous aurez toujours les mêmes qui viendront dire ‘ah oui certes ça baisse sur la catégorie A mais ça augmente dans les autres catégories’, a-t-il expliqué. Tout ça fait débat mais l’objectif du gouvernement c’est de mettre 500 000 formations. La formation est un enjeu majeur pour l’emploi».

Source : Le Figaro

INTERMITTENCE DU SPECTACLE : COMPRENDRE ET SE SITUER FACE À LA RÉGLEMENTATION

Avec la nouvelle négociation de la convention d’assurance-chômage, la question de l’intermittence revient d’actualité. Mais pour situer les enjeux de la situation, il est utile de situer les règles d’ores et déjà applicables.

INTERMITTENCE DU SPECTACLE : COMPRENDRE ET SE SITUER FACE À LA RÉGLEMENTATIONPour les artistes et techniciens du spectacle, il est souvent complexe de comprendre la logique qui régit l’intermittence : régime spécifique d’assurance chômage et non statut social… Outre les formalités à prendre en compte, la réalité d’activités parfois distinctes et les interprétations parfois « raccourcies » qu’on peut entendre, ce rendez-vous doit permettre de présenter un panorama concret et accessible des règles en vigueur.

Mercredi 27 avril 2016 de 14h30 à 17h
8 Quai de la République, 19000 Tulle

Introduction : L’intermittence c’est quoi ?

La situation des artistes du spectacle – des techniciens du spectacle et de l’audiovisuel

La justification des 507 heures de travail – Les règles concernant les cachets

Les activités accessoires et leur « compatibilité » avec le régime de l’intermittence : activité d’enseignement des artistes du spectacle, situation des autoentrepreneurs, droit d’auteur…/…

L’intermittence dans la loi et les règles de négociation prévues – Echéances et perspectives.

Animation :

Jean-Louis PATHEIRON, Directeur de Premier’Acte Conseil, Auteur du guide l’Employeur Culturel (Ed. AGEC/JURIS) et co-auteur du dossier expert Les Festivals du spectacle vivant (Ed. Le Territorial).

Modératrice : Cécile BOURBON, administratrice des Sept Collines, scène conventionnée de Tulle

Entrée libre sur inscriptions : Premier’Acte  – 1acte@1acte.fr

Contact : Nathalie Bonnet

Bulletin d’inscription

Source : Premier Acte

Réunions d’informations à destination des intermittents du spectacle

L’Afdas et Pôle Emploi organisent plusieurs réunions d’information destinées aux intermittents du spectacle de la région sud-ouest.

Réunions d'informations à destination des intermittents du spectacle

En association avec Pôle Emploi, la délégation sud-ouest de l’Afdas invite les intermittents du spectacle de la région à venir s’informer sur les différents dispositifs, l’offre de formation disponible ainsi que les possibilités de financement Afdas.

Plusieurs journées d’information auront lieu en Aquitaine, dans le Poitou Charentes ainsi que dans le Limousin, entre janvier et mars 2016.

> Aquitaine
Dates : 25 janvier et 25 mars à 10h30E
Lieu : Pôle Emploi des Terres Neuves, av. Robert SCHUMAN
B20 BT Emploi Terres Neuves, 33130 Bègles.

> Limousin

Date : 28 janvier à 10h
Lieu : Pole Emploi – 135 Av. du Général Leclerc, 87100 Limoges

> Poitou Charentes
Date : 9 février à 14h
Lieu : Maison de l’emploi – 88 rue Bel Air à la Rochelle 17000 La Rochelle

Gruissan ouvre sa Floyd Musik Academy

Ce centre de formation pour les intermittents du spectacle est orienté vers les métiers du son.

L'équipe aux manettes du projet devant le futur centre de Gruissan.
L’équipe aux manettes du projet devant le futur centre. PHOTO/© D.R

« Pour moi, Albert Cigagnia et Didier Codorniou sont les deux meilleurs joueurs du monde ! » Le ton est donné… Le musicien toulousain Jean-Guy Pichoustre, formateur et patron de Quartier School Music est aussi le co-gérant avec Romain Pebernes d’Ad Hoc Performance un centre de formation pour sportifs de haut niveau à Toulouse. La réalisation du centre des métiers de la musique et du son de Gruissan est avant tout une affaire d’hommes liés par une solide amitié. Car si le centre couvre les besoins de formation très spécialisés des métiers du son en Midi-Pyrénées, « il n’existe aucune structure de ce type sur le territoire du Languedoc-Roussillon où il y a pourtant 11 000 intermittents du spectacle », justifie Jean-Guy Pichoustre.

Demandeurs d’emploi

Ce centre de formation, implanté à deux pas du Palais des congrès sera destiné aux intermittents du spectacle et aux chômeurs. « Nous allons faire agréer nos formations auprès de la Région, de Pôle Emploi et de l’Afdas. Les stagiaires, qui viendront de Perpignan, Narbonne, Béziers, Sète, Montpellier et au-delà pourront être soutenus financièrement pendant toute la durée de leur formation », explique le directeur Gérard Givanovitch.

de la source du son vers sa réalisation technique

Quartier School Music à Toulouse, Floyd Musik Academy à Gruissan, les deux structures sont indépendantes mais favoriseront les échanges entre elles. « Nous mettrons le matériel professionnel à disposition de ce centre, des formateurs qui interviennent chez nous viendront à Gruissan », indique Jean-Guy Pichoustre. Les intermittents du spectacle y trouveront un perfectionnement et une spécialisation, et certains demandeurs d’emploi pourront se reconvertir par le biais de formations qualifiantes. « Notre concept d’apprentissage est moderne et inédit : il part de la source du son vers sa réalisation technique. Les stagiaires apprendront grâce à une méthodologie performante éprouvée par les acteurs majeurs de l’industrie musicale moderne », spécifie le directeur.

un grand nombre d’intermittents trouveraient du travail s’ils étaient spécialisés

Autre intérêt professionnel, l’accréditation sur du nouveau matériel : « Tous les musiciens ne vivent pas de leur musique, or on sait qu’un grand nombre d’intermittents trouveraient du travail s’ils étaient spécialisés ». Jean-Guy Pichoustre, qui depuis longtemps fait le grand écart entre ses deux passions, sport et musique, associe parfois les deux dans ses méthodes de coaching. On imagine un jour un stade vibrant au rythme d’une musique enregistrée dans le studio gruissanais.

Source : L’Indépendant

Toulouse : réunions d’information pour les intermittents

Sud-Ouest : réunions d’information à Toulouse pour les intermittents

L’Afdas et Pôle Emploi proposent deux journées d’information, les 19 janvier et 15 mars, à destination des intermittents du spectacle du Sud-Ouest.

En association avec Pôle Emploi, la délégation sud de l’Afdas invite les intermittents du spectacle de la région à venir s’informer sur les différents dispositifs, l’offre de formation disponible ainsi que les possibilités de financement Afdas.

Inscription obligatoire

Infos pratiques

Quand ?

Les 19 janvier et 15 mars

Où ?

Pôle Emploi Toulouse
7 Avenue des Herbettes
31432 Toulouse

Vos contacts

Afdas – Antenne de Boredeaux
Mél : bordeaux@afdas.com
Tél. : 05.56.48.91.80
Site : www.afdas.com

Journées d’information AFDAS

Journées d’information à destination des Intermittents du Spectacle Vivant et des Auteurs
Afdas

Journées d’information à destination des Intermittents du Spectacle Vivant et des Auteurs

Inscriptions par mail : lyon@afdas.com

Mardi 17 Novembre à BESANÇON au CDN

Esplanade Jean-Luc Lagarce
Avenue Edouard Droz
25000 BESANÇON

Ou

Jeudi 19 Novembre à BELFORT
A l’École d’Art Gérard Jacot

2, avenue de l’Espérance
90000 BELFORT


Programme des journées

Matinée Information collective : 10h – 12h
Présentation des dispositifs de formation financés par l’AFDAS
Le plan régional de Formation à destination des Intermittents et des Auteurs de Franche-Comté

Pause déjeuner

Après-midi : 14h – 17h
Rendez-vous individuels pour les intermittents et Auteurs
Animation par l’Afdas

Prise de rendez-vous individuels
par téléphone au 04.72.00.55.08 (Michèle HEITZ)


 Mercredi 18 novembre

Rencontre avec les entreprises
Isabelle Pinet sera disponible le mercredi 18 novembre pour rencontrer les entreprises de la région qui en feraient la demande.

Dates en cours ou à venir

  • Le mardi 17 novembre 2015

Source : Portail du cinéma et de l’audiovisuel en Bourgogne Franch-Comté

L’Afdas abondera le compte personnel de formation pour les formations éligibles

Afdas
Afdas

Le 4 septembre, l’Afdas, l’Opca de la communication, des médias, des loisirs et de la culture a annoncé abonder les heures des comptes personnels de formation, quand c’est nécessaire, pour couvrir la totalité d’un parcours de formation. Cette décision a été votée le 20 juillet dernier par le conseil d’administration de l’Opca. Elle est rendue possible par l’annonce de l’assouplissement des règles de financement du CPF par l’État, quelques jours plus tôt (lire). La décision est effective depuis le vote du conseil d’administration et vise à augmenter le recours au CPF dans la branche, tandis que l’Afdas devrait publier la semaine prochaine ses premiers chiffres consolidés sur le nombre de dossiers validés.

Un taux horaire plafonné à 60 euros

La liste des formations éligibles au CPF s’est fortement enrichie ces derniers mois, avec notamment des certifications en langues, conduite de projet, démarche qualité ou celles dispensées par IBM, Cisco, Citrix… L’Afdas prendra donc désormais en charge la totalité des heures d’un parcours de formation, quel que soit le montant des droits accumulés par le bénéficiaire au titre du CPF. Il existe toutefois bien sur un plafond, celui en application pour les périodes de professionnalisation, soit 60 euros de l’heure maximum selon le type de formation.

Via Loi Formation
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 7 septembre 2015.

iPresta 4 est disponible !

iPresta 4 est disponible !

Le 15 juillet 2015 est une date historique pour iPresta

iPresta fête ses 10 ansEn effet, c’est au cours de l’été 2005, après une tournée marathon de plus de 200 dates, que les premières lignes de code ont été écrites.

En 2006, la version Windows est rendue publique, suivie en 2007 par la version Mac OS X.

Plus de 150 nouveautés ont été apportées en 2011, simplifiant toujours plus notre gestion au quotidien.

2012, première version iOS pour iPhone et iPad.

2014, version Android pour smartphones et tablettes, et ouverture du blog 100% intermittent.

2015, plus de 300 nouvelles fonctionnalités et améliorations !

Tout cela fut possible grâce à vous, à votre fidélité et à vos encouragements. Vous êtes vraiment formidables ! Je vous dois un immense MERCI et la garantie de continuer à vous proposer des outils performants et toujours plus innovants. Vous pouvez compter sur moi !

Vous avez acheté iPresta 3 en 2015 ? iPresta 4 est gratuit !

Oui, iPresta est GRATUIT si vous avez acheté iPresta 3 entre le 1er janvier 2015 et le 15 juillet 2015.

Pour mettre à jour votre version, il suffit de vous connecter à votre Espace privé en ligne.

Vous utilisez une version antérieure ? Bénéficiez de tarifs réduits !

En tant qu’utilisateur enregistré d’une version précédente, vous bénéficiez de bons de réductions allant jusqu’à – 34%.

Pour bénéficier de votre tarif réduit, il suffit de vous connecter à votre Espace privé en ligne.

Pour toutes questions, contactez le support

Le site web regorge d’informations utiles, et de réponses aux questions les plus fréquentes.

Si besoin, je reste personnellement votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations.

Laurent Gleizes