Entretien avec Stéphane Boutinaud

 

Stéphane Boutinaud
Stéphane Boutinaud

Bonjour Stéphane, pour ceux qui ne te connaîtraient pas encore, pourrais-tu nous présenter l’historique de ton travail ?

Bonjour Laurent, je m’appelle Stéphane Boutinaud, je suis musicien professionnel depuis 1991. J’ai la chance d’avoir un père musicien, Tony Bram’s, qui m’a vite expliqué comment marchait ce métier. Il m’a enseigné ses rouages ainsi qu’une discipline de travail. Je le remercie encore car cela m’a évité pas mal de mauvaises expériences et fait comprendre très tôt que ce métier serait difficile.

J’ai donc travaillé chez lui, mais aussi chez d’autres avant et après.

Suite à mon apprentissage de « simple soldat » entre 1991 et 2000, je suis devenu directeur musical de l’orchestre « Les Méditerranéens » durant 7 ans, entre 2000 et 2005.

En 2005, j’ai déménagé à Paris. J’ai suivi le cursus du Centre des Musiques Didier Lockwood (CMDL) durant 3 ans, puis celui de la Bill Evans Academy, durant 3 ans, pour perfectionner mon piano.

Stéphane Boutinaud
Stéphane Boutinaud

Depuis que je suis sur Paris, j’ai travaillé, pour les plus connus, 5 ans en tant que Directeur Musical de Roger Louret, effectué 2 tournées avec Hugues Aufray, la comédie musicale « The Full Monty », la comédienne Alka Balbir, accompagné Thomas Dutronc chez Michel Drucker, l’enregistrement des deux séries « Platane » d’Eric et Ramzy diffusées sur Canal+. Ainsi que sur d’autres projets tel que le tribute à King Curtis « Les Pi-Honkers », le mondial du Cirque de Demain, le quartet de la chanteuse afro américaine Jo Ann Pickens, le Cirque Baroque, etc…

J’ai aussi fait la musique du One Woman Show d’Angelique Panchéri en 2013.

En 2011 j’ai monté mon propre groupe de jazz : « All in Jazz ». Nous avons 2 albums à notre actif.

10815358_10152998414539679_2030428231_o

Depuis Mars 2014, je m’occupe d’un site de cours de batterie en ligne sous forme de blog qui s’appelle Apprendrelabatterie.com.

10913488_10152998497744679_852949682_n

Quelle est ta relation avec l’intermittence ? As-tu des réflexions particulières, astuces, ou suggestions qui pourraient améliorer le régime actuel ?

J’ai toujours eu un peu de mal à attendre la « becquée mensuelle » des Assedic pour pouvoir assumer ma vie. Je culpabilise toujours de cette subvention que tout le monde critique ou nous envie. Quand j’étais à Montpellier, rappelles toi, nous partions nous enfermer des semaines aux Menuires (Savoie) pour bosser, alors que les Assedic nous auraient suffit.

Plus tard j’ai eu la chance de rencontrer des musiciens étrangers qui étaient tous ébahis par notre système. Certains, d’ailleurs s’installent en France pour cela, alors que le contraire est souvent bien plus difficile.

Me concernant, j’ai en permanence cherché à travailler plus pour éviter d’attendre après. Malgré cela, il y a des mois où si je n’avais eu ce statut cela aurait été bien plus difficile. Vivant à Paris de surcroit.

Beaucoup de gens ont aussi profité de ce système, ce qui était assez désagréable quand à coté certains se défonçaient pour fournir un travail de qualité sans compter les heures. On était bien en galère avec ça quand j’étais chez « Les Meds », coutant plus cher que certains, pour le même nombre de musiciens.

En quinze ans beaucoup de choses ont bougés. Intermittent est maintenant un statut où l’on gagne peu d’argent en travaillant beaucoup.

Pour la plupart, le taux journalier avoisine le SMIC alors que j’ai connu des années où l’on était bien au-dessus de cet indice.

Sur cette dernière année, dans mon entourage, beaucoup de musiciens affirmés ont ainsi perdu leur statut faute de travail, ce qui fait fortement réfléchir.

De plus, quand on est un artiste, vouloir s’émanciper de la « facilité musicale » est pour beaucoup un but. Malgré ce statut, cette action a très souvent un prix : celui de la misère. Ce statut a toujours aidé plus facilement les gens faisant du « cover », que les vrais créateurs. Ce qui est quand même un paradoxe dans un métier d’art comme le notre.

Les salaires sont aussi en chute libre et nous, musiciens, n’y sommes pas pour rien. Pour gagner sa vie et sauver sa peau d’intermittent, on accepte souvent tout et n’importe quoi.

Alors te dire comment améliorer un système alors que le pays à l’air d’être sec complet et que droite et gauche n’ont pas l’air de pouvoir faire grand chose pour redresser la barre économique, je n’en ai aucune idée et surtout pas les compétences.

J’ai malheureusement l’impression qu’il faut repartir à zéro et rebâtir tout ça avec des gens responsables.

Tu utilises iPresta pour la gestion de ta carrière. Pourrais-tu nous dire ses atouts et comment cette application s’intègre dans ton quotidien ?

J’utilise iPresta car c’est le premier logiciel qui simplifie vraiment la gestion de ma vie d’intermittent.

Que cela concerne les déclarations mensuelles, l’historique de mes cachets ou les employeurs avec lesquels j’ai travaillé, je peux tout voir précisément listé devant mes yeux et faire des comparatifs de prix, de période, de salaire, etc.

Il est très facile par exemple de retrouver avec qui j’ai travaillé et quel jour de l’année en cas de problème ou tout autre question sans avoir à ouvrir le dossier papier de telle année et chercher durant 30 minutes.

La vue en temps réel des heures effectuées et le calcul de son taux journalier est aussi quelque chose de très pratique pour connaître l’avenir dans un métier où l’on ne sait de quoi demain sera fait.

On peut aussi utiliser les périodes de référence et combiner certains filtres pour voir l’évolution de son travail avec les différents employeurs, le type d’activités, voir les dates payées ou non, etc…

Précisément, iPresta m’apporte une aide précieuse concernant la gestion et l’analyse de mon activité de musicien.

Sur quels projets travailles-tu actuellement ?

Quand je ne suis pas en répétition ou à mon local pour travailler l’instrument, je travaille essentiellement sur mon groupe de jazz. Nous avons cette année fait 20 dates et j’aimerais accroitre la chose. Je gère les arrangements musicaux, les musiciens, le site internet, le démarchage, les clients, les papiers des musiciens, etc.

Sinon je travaille sur mon site de cours de batterie en ligne. L’enregistrement et le montage vidéo sont encore un domaine dans lequel je débute…  Malgré tout, il y a 160 membres et je pense prochainement sortir une formation vidéo pour les débutants. Ce site est une communauté dont les membres me posent des questions auxquelles je réponds soit via des vidéos, soit derrière l’instrument, soit derrière mon écran.

Aurais-tu une petite exclusivité à partager avec nous ?

Ecoute, on est le 22 décembre 2014, je viens juste de faire la dernière date de la tournée « Troubadors » d’Hugues Aufray. La prochaine se fera avec 2 musiciens en moins pour cause économique alors qu’on fait en moyenne 1000 personnes sur la France entière.

Stéphane Boutinaud et Hugues Aufrey
Stéphane Boutinaud et Hugues Aufrey

Ca fait 4 ans que je joue Bob Dylan dans tous les sens et partout avec certainement un des artistes les plus sincère que j’ai rencontré, accompagné de musiciens qui ont croisé les plus grands. J’ai joué des « Zenith » aux petits théâtres de 400 places, en France, en Suisse, en Allemangne et même au Francofolies de Montréal avec lui.

En 2010, j’ai eu l’occasion de faire un DVD live à Montreux avec lui et 500 Choristes. La grande nouvelle est qu’il y a l’album live de la tournée « Troubadors » qui devrait sortir prochainement.

Je t’avoue que je suis content d’avoir fait cela et que je peux rentrer à Masclat (Lot) plus sereinement qu’il y a quelques années.

Je remercie encore Franck Ridacker de m’avoir mis sur le coup et fait confiance car sans lui tout cela ne ce serait pas produit.

Peut-on te voir sur scène ? Si oui, où et quand ?

Concernant Hugues Aufray, nous serons à Albi (Tarn) le 8 juillet 2015 et à Paimpol (Côtes-d’Armor) au festival du chant marin le 14 aout 2015.

Les dates d’All in Jazz prévues sur 2015 sont toutes privées donc je ne peux te les annoncer.

As-tu un site web, une page Facebook ou autre réseau social ?

Mon site perso : http://www.stephaneboutinaud.net

Le site d’All in Jazz : http://groupe-de-jazz.net

Le site de cours : http://www.apprendrelabatterie.com

Je suis également sur Facebook.

Merci Stéphane !

Interview réalisée par Laurent Gleizes


Gérez votre carrière d'intermittent en temps réel avec iPresta !

Basés sur les textes règlementaires, utilisés par les organismes officiels, iPresta gère votre activité d'intermittent (annexes VIII, X, Régime Général), les droits voisins et l'auto entreprise. Calcul proactif de votre allocation, analyses, simulations, etc.

Une réflexion sur « Entretien avec Stéphane Boutinaud »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.